Association des écuries de l'espoir

J'avais un rêve... je voyais des poney, je voyais des cavaliers, je voyais des couples. Dans ce rêve la violence n'existait pas ni cet égoïsme étrange. il s'agissait d'un rêve d'espoir, alors vient nous rejoindre ( écurie virtuel)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un souffle de plus dans la solitude de la foule

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose Darley

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Un souffle de plus dans la solitude de la foule   Mar 28 Juin - 16:34

Je posais ma tête contre le mur en bois du box de Talisman. Je venais de lui mettre une friandise qui devait m'excuser pour la leçon précédente. Mes yeux s'ouvrirent sur le ciel bleu pendant que j'expirais d'un soupire lourd. C'était comme dans une soirée ou je me serais retrouvée seule à cause de la bousculade de l'entrée. Comme si dans la foule j'avais lâchée leurs mains, comme si je n'y avait pas tenu suffisamment et que maintenant je me retrouvais seule un peu trop d'alcool dans le sang et ne comprenant pas ce qui se passait ni les gens que je voyais. Je me retrouvais entourée de personnes qui n'en avaient rien à faire de moi, qui ne me voyaient même pas tellement obsédés par leur monde. J'avais beau crier en silence personnes ne me répondait et la chaleur de l'été se transforme en froid glacial. Au final personne ne me comprenait. Les gens proches de moi qui connaissaient l'histoire avaient oubliés et me traitaient comme avant, certains aussi n'avaient jamais compris ma douleur et ma grand mère se comportait en femme libérée s'inquiétant seulement de trouver l'argent qui devait nous faire vivre. Et ici je sais pas comment je devais parler avec les autres? qu'est-ce que j'en avais à foutre d'eux? Les petites je n'avais rien à leur dire et sinon Julie et Chloé je sais pas, je devais faire comment pour leurs parler et pour leurs dire quoi? Julie je croyais qu'elle était comme moi mais peut-être avais-je eus tord? Je ne savais pas elle semblait gentille mais tellement loin de moi.
J'entendais des bruits autour de moi et je savais que je n'étais pas seule. Julie, elle devait être là à m'épier ou à tout simplement s'inquiéter pour moi et je ne savais pas ce que je préférais. Je voulais lui parler tout en voulant fuir, être son amie tout en criant sur elle juste de quoi me défouler, tester jusqu'où je pouvais aller sans qu'elle ne me rejète pour toujours à moins que ce soit justement ca ce que je voulais. Qu'elle me laisse pour toujours seule avec moi-même. Mes yeux se refermèrent sur le ciel avec un petit soupire. Autant attendre qu'elle agisse c'était tellement plus simple que d'agir. Je tournais déjà le coin des yeux vers elle plus en pensées que vraiment mais je savais qu'elle n'allait pas me laisser comme ca et seulement passer à côté de moi, ce n'était pas son genre malheureusement ou heureusement je ne savais pas encore
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Watson

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Un souffle de plus dans la solitude de la foule   Mer 29 Juin - 9:34

Julie Finit de panser Toupie et ferma le box avant de se diriger vers la sortie tout en se faisant le bilan du cours d'aujourd'hui. Elle était très satisfaite de ses performances et souris en son fort intérieur tout en se disant que si elle continuait comme cela elle pourrait bien un jour réaliser son rêve. Elle repensa alors aux autres cavalières. Elles avaient toutes bien monté, sauf une, Rose. Pourquoi ? Elle montait bien pourtant et pendant tout le long du cours elle avait été ailleurs et ne s'était pas vraiment concentré. Elle l'aperçut alors appuyé contre le mur, le regard vide. Que fallait-il faire, la laisser seul dans ses pensers ou au contraire aller la voir pour la soutenir. Elle s'avance alors vers elle et lui souris gentillement pour l'encourager.
-Est-ce que c'est autre chose que ton ancien poney qui te tracasse ?
La question avait été courte et directe, mais c'était bien à ça qu'elle s'en était tenus lors de leur dernière conversation, Emma avait parlé de son poney, mais Julie était convaincus qu'il n'y avait pas que ça, il y avait trop de souffrance et d'incompréhension dans son regard. Et dans un élan de compassion elle continua :
-Tu sais, si tu as un soucis ou quelque chose qui te fait du mal, il faut que tu en parles, tu verras, après cela tu te sentiras beaucoup mieux, soulagé...
Elle hésita un instant, puis se renfrogna et se décida à aussi lui partager se qu'elle avait enduré pendant toutes ces dernières années.
-Tu sais, j'ai eu un accident lorsque j'étais plus jeune lors d'un concours...mon poney est mort... J'ai toujours culpabilisé et je me suis pendant longtemps défoulé sur tout les gens qui voulaient mon bien, je les ai tous haï et je ne savais moi même pas pourquoi. Avec le temps, j'ai compris que ça n'avait servi à rien si ce n'est de me détruire moi même. Et lorsque j'ai enfin pu en parler, j'ai cru que j'allais m'envoler tellement mon cœur était devenus léger. Tu as peut-être eu des problèmes, ou quelque chose qui t'as fait beaucoup de peine, et tu as tout simplement l'impression que jamais personne ne pourra te comprendre, que tu es seul et que tu dois supporte ce fardeau sans l'aide d'une quelconque personne...mais ce n'est pas vrai, il y à des gens qui seraient prêt à t'aider, à t'écouter et surtout à te soutenir...c'est à eux que tu dois te confier et tu dois le faire, pour toi.
Julie fut étonné elle même de la performance de ce qu'elle venait de dire. Elle avait décrit son état d'esprit lorsque elle ne s'était pas sentis bien, lorsqu'elle avait crus que la vie de valait plus la peine d'être vécus. Est-ce que ça allait pouvoir aider Rose ? Peut-être...dans tout les cas elle avait été sincère avec elle, et la sincérité vaut de l'or.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Darley

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Un souffle de plus dans la solitude de la foule   Mer 29 Juin - 10:02

Et oui, elle venait bien vers moi, elle me regarda, elle me parla. Elle me parla de Justice comme si d'une certaine manière les quelques mots échangés dans son box nous avaient unis pour toujours ce qui bien évidemment était faux du moins je ne le voyais pas comme ca. Elle était une étrangère pour moi et il n'était pas si simple de me connaitre, elle ne devait pas pouvoir savoir qui je suis en me parlant seulement quelques secondes. Lorsque les gens vous connaissent trop ils usent de vos faiblesses : leçon numéro 1 de la vie. Elle commença son baratin du « on peut parler » mais se rendait -elle seulement compte que je ne voulais peut-être pas parler ou tout simplement ne pas parler avec elle. J'avais envie de lui crier dessus de me fâcher de lui dire d'aller se faire voir mais elle commença son histoire. Elle me parla de son poney. Oui, tous nos malheurs étaient souvent liés aux chevaux au final. Elle parla à ce demander si ce n'était pas plutôt elle qui avait besoin de moi. Et l'écoutais et je ne savais pas quoi répondre parce que d'une certaine manière j'en avais rien à faire. J'avais en réalité juste envie de sortir une clope de fumer de boire et de tout oublier de me sentir mal à en vomir sur les trottoirs. Fuir le réel et fuir Julie et son histoire par la même occasion. Elle me parla de me faire aider mais elle voulait quoi ? Que j'aille voir Mona et que je lui parle de mes problèmes j'en rigolais intérieurement elle ne me connaissait pas et elle ne pouvait pas savoir que je ne marchais pas comme ca. La vie n'était pas aussi simple pour moi. Aller voir un psy et lui parler ne me semblait pas être une bonne solution.
-Laisses moi tranquille Julie.
Mon dos lui tourna le dos et je partis la tête basse. Je n'avais juste pas envie de parler et je savais bien que seulement le courage me manquait peut-être aussi tout simplement que je n'avais pas envie d'aller mieux et que ce masque me permettait de mieux me cacher du monde, des autres personnes, de mes propres sentiments. Mais je l'avais rejetée, je ne voulais pas faire cela mais je l'avais fait juste pour la fuir juste pour mon propre plaisir, juste pour pouvoir mieux me lamenter sur mon sort. Une larme coula sur ma joue et mes pieds s'arrêtèrent de marcher.
-Oh et puis Fuck, mes parents sont morts Julie et je ne suis plus rien sans eux, je n'ai même plus de poney.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Watson

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Un souffle de plus dans la solitude de la foule   Mer 29 Juin - 13:53

Julie regarda Rose s'emballer. Maintenant, elle était sur que ses paroles l'avaient touché, tout simplement par sa réaction. Partir pour ne pas montrer que l'on à tort, montrer que l'on est fort et que l'on à besoin de personne pour nous aider. Mais Julie savait à quel point ce sentiment était faux. Elle l'avait fait tellement de fois, faire semblant que tout va bien, s'isoler et finir par croire nous même que l'on à raison, que notre malheur emporte notre vie et ne nous fasses plus que voir les mauvaises choses. S'enfermer dans sa bulle, croire que l'on est seul, ne vouloir le soutient de personne et s'enfoncer toujours plus dans la misère, le pénombre ce sentiment de frayeur qui nous élimines tout nos moyens, qui nous fait croire que la vie ne vaut pas la peine d'être vécus. De voir Rose ainsi lui serra le cœur, elle se rappela tout ses moments de solitudes, de souffrance, elle ne voulait pas que quiconque soit comme elle ait été, personne ne devait vivre ça. Mais elle ne pouvait rien faire, Rose avait décidé de rester seul,de souffrir seul, persuadé que jamais personne ne pourra la comprendre. Julie se rendit alors compte à quel point elle avait du être dure avec les gens qui l'avaient soutenus et qui étaient resté à ses côtés pendant cette période. Elle les avait rejeté, détesté au plus au point les entrainant presque dans sa folie. Pourtant, ils étaient restés. Elle décida alors d'en faire autant avec Rose. Elle était prête à endurer les coups. Elle resta donc là, debout regardant sa camarade s'éloigner et lorsque celle-ci s'arrêta pour lui dire la raison de ces malheurs, Julie en resté cloué, alors comme ça elle avait perdu ces parents. Que pouvait-elle dire, ce devait être les êtres les plus chère qu'elle possédait, et ils étaient morts. La mort de son poney lui parut tout à coup insignifiante. Elle baissa la tête, que pouvait-elle répondre.
-Tes parents sont morts...c'est dure mais rien ne va changer à présent, ils ne reviendront pas. Il ne faut pas vivre de son passé, après tout qu'est ce que le passé ? Seulement un enchainement d'action nous permettant de vivre le présent et le présent, il ne dure qu'un instant, mais il constitue notre futur. Si tu vis de ton passé, tu gâcheras ton futur. Tes parents seront toujours là, tu ne les voit peut-être pas, mais ils seront toujours dans ton cœur, et ils ne voudraient pas cela, ils ne voudraient pas te voir malheureuse. Ils voudraient te voir souriante et croquer la vie à pleine dents...après tout, la vie est trop courte pour en plus devoir la gâcher.
Julie se tut un instant pour laisser le temps à Rose de prendre conscience de ce qu'elle venait de dire puis, après une longue inspiration, elle reprit.
-Je sais que ce que je suis en train de te dire va t'énerver, tu ne voudra pas être d'accord, mais au fond de toi tu sauras que j'aurais raison. Tu auras aussi le droit de me détester, de tout façon je m'en fiche mais je fais ça pour toit, par ce que je sais à quel point c'est difficile de vivre en permanence en se disant que plus rien ne pourra nous rendre heureux et pourtant ce sentiment est faux.. Tu dois être forte, montrer que tu peux te reprendre en main, oublier ce passé douloureux et passé à autre chose. Tu dois mener une sorte de combat contre ta douleur, tu peux y arriver.
Julie se tut définitivement. Comment allait réagir Rose ? Dans tout les cas elle ne serait pas surprise si elle l'envoyait balader, et puis au fond, elle s'en fichait un peut, la seule chose qu'elle voulait, c'était faire comprendre à Rose que d'être persuadé d'être malheureuse ne changerait rien à sa vie, au contraire, elle l'enfoncerait encore plus dans la dépression et ce sentiment était loin d'être celui qui guérirait sa plaie.


Dernière édition par Julie Watson le Jeu 30 Juin - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rose Darley

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Un souffle de plus dans la solitude de la foule   Mer 29 Juin - 17:54

Toujours le dos tourné vers Julie j'écoutais ses paroles devinant à l'avance ses tournures de phrase. Je savais déjà tout ce qu'elle me disait, je savais bien qu'elle avait raison et je savais aussi que j'avais tort d'agir comme je le faisais. J'avais juste envie de m'amuser, de reprendre confiance, de me rattacher à quelque chose et en même temps de foutre ma vie en l'air juste pour me sentir encore vivante. Mais Julie, malgré les paroles déjà tellement de fois entendues on remarquait un changement, Julie parla que mes parents, qu'ils me regardaient de la ou ils étaient et au fond moi aussi j'y croyais. L'image des mes parents me vint, cette image ou ils me regardaient sur le bord des terrains lorsque je faisait mon tour et je me rappelais de leurs sourires. Il pouvaient donc encore me regarder, je devais encore m'imaginer leurs regards venant de haut au lieu de venir de côté mais me soutenant tout de même comme avant. Je savais qu'ils n'avaient rien d'autre à faire que de me soutenir et d'observer chaque faits et gestes. Je savais que la bataille n'était pas finie mais Julie avait apportée sa part de conseilles de paroles et pour l'instant je pensais pouvoir faire avec. Les compétitions je connaissait bien et j'étais capable de m'en sortir avec mes deux petits poneys. La vie continuerai dans un an je le savais bien mais d'ici là j'allais survivre.
- La semaine prochaine, après l'open, on va faire du shopping pour les concours de cette saison? On s'achète un bel équipement?
J'avais tourné la tête vers elle affichant un sourire faux mais au moins je souriais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julie Watson

avatar

Messages : 39
Date d'inscription : 16/06/2011

MessageSujet: Re: Un souffle de plus dans la solitude de la foule   Mer 29 Juin - 18:22

Julie regarda patiemment Rose en attente d'une réponse, ou tout simplement d'une réaction. Mais elle ne se dépêcha pas, et ne fit aucun geste qui aurait put trahit une impatience inexistante, elle resta là, tout simplement, pour lui montrer qu'elle était capable d'attendre. Après un long moment de réflexion, Rose s'était tourné vers elle pour lui proposer de faire de shopping. Julie était tout d'abord resté interdite par cette réaction tout à fait contraire à ce qu'elle s'était imaginé. Elle souri alors et envoya un rayon de bonheur à sa camarade qui allait peut-être enfin devenir une amie. Ses paroles l'avaient touché, elles en resterait donc à là et comme l'avait fait comprendre Rose, elles allaient changer de sujet et partir sur de nouvelles bases comme si tout ça ne s'était jamais vraiment passé, comme si les moments de douleurs avaient toujours été inexistant et puis, de toute façon, maintenant c'était du passé, alors il fallait songer au présent.
-Ça marche pour le shopping, mais parents ne diront rien, de toute façon ils ne sont pas à la maison.
En plus je dois absolument m'acheter un matériel de concours, celui que j'utilisais lorsque j'étais petite ne me va plus du tout, et puis, ça fait tellement longtemps que je n'ai plus mis pied dans un magasin d'équitation.

Elle souris en pensant à quoi allait ressembler cette future sortie shopping. Elles iraient tout d'abord acheter leurs matériels d'équitation, puis elle appèlerait son chauffeur et emmènerait Rose manger chez son glacier préféré. Elle s'avança alors vers celle-ci, et tout en lui souriant, elle l'agrippa au bras et l'entraina à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un souffle de plus dans la solitude de la foule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un souffle de plus dans la solitude de la foule
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perte de sensibilité dans les doigts de pied
» Escalade Dans Les Pyrenees Orientales
» Sunn en vente partout dans le monde
» Grimper dans un arbre
» Foire aux chevaux dans le Nord les 22 & 23 MAI 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Association des écuries de l'espoir :: Le club :: L'écurie des poneys de cso-
Sauter vers: